Publications, Projets de recherche et Activités des collaborateurs de la section de Français

| 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2010 | 2009 | 2007
 

Site web: Littérature française médiévale

Pour accéder à la liste complète des publications de la section de français, cliquez sur ce lien.

2018

2018 publi image.jpgLe traduzioni italiane della Bibbia nel Medioevo. Catalogo dei manoscritti (secoli XIII-XV)

A cura di Lino Leonardi, Caterina Menichetti, Sara Natale

SISMEL Edizioni del Galluzzo, 2018 (Biblioteche e archivi, 32).

La descrizione di 134 manoscritti costituisce l’esito del progetto di ricerca sulle traduzioni medievali della Bibbia in Italia, avviato negli anni Novanta dalla Fondazione Ezio Franceschini e dall’École française de Rome. Lo stato ancora poco esplorato di quella tradizione testuale, pur così ricca tra i secoli XIV e XV, trova finalmente una sistemazione analitica, concentrata sui testimoni di traduzioni bibliche che si presentino come tali, cioè con il verosimile intento di offrire alla lettura una versione in volgare della Scrittura o di una sua parte. Non compaiono dunque nel catalogo le forme diverse che il testo biblico assume a fini liturgici o pastorali, ridotto in pericopi o rielaborato in vario modo. Ma l’insieme offre un nuovo panorama dettagliato, dalle origini al 1500, dell’intera trasmissione dei libri biblici in volgare, con una particolare attenzione per l’identificazione dei testi nelle diverse redazioni, obiettivo non secondario del lavoro, per un corpus spesso ancora inedito. Quando i testi biblici si presentano insieme ad altri testi di altra natura, se ne è data invece una descrizione più sommaria, ma comunque tale da fornire un quadro complessivo del contesto di trasmissione delle traduzioni scritturali. Ne emerge un quadro che consente di impostare in modo nuovo la ricerca: gli ambienti di produzione e di diffusione, la composizione delle raccolte, la varietà delle traduzioni, la mappa della loro circolazione geografica e sociale, ogni aspetto è ora documentato dal catalogo, che apre anche la via per l’auspicabile prima edizione critica di questa importante quanto trascurata galassia testuale.

SISMEL • Edizioni del Galluzzo

TOP ^

2017

JmuMS02b_couv 1.jpgUn territoire à géographie variable. La communication littéraire au temps de Charles VI, éd. par Jean-Claude Mühlethaler et Delphine Burghgraeve

Paris, Garnier, 2017 (coll. Rencontres, série Civilisation médiévale).

Broché, ISBN 978-2-406-05962-2, 38 €
Relié, ISBN 978-2-406-05963-9, 76 €

Entre une écriture encore livrée aux mains des copistes et la conscience que l’auteur a de sa responsabilité d’écrivain, l’émergence de textes autographes et de la lecture silencieuse, le règne de Charles VI s’offre au critique comme époque de changements décisifs, aux enjeux étonnamment actuels.

In the reign of Charles VI, writing was still handed over to copyists, but at the same time authors were aware of their responsibility as writers ; hand-written texts by the author appeared, and also silent reading. The period presents itself to critical study as one of decisive changes and astonishingly topical issues.

Site web de l'éditeur

Table des matières

Bon de commande  (211 Ko)

Capture d’écran 2017-09-05 à 11.39.34.png«Par deviers Rome m’en renvenrai errant». Actes du XXe Congrès International de la Société Rencesvals pour l’étude des épopées romanes (Rome 20-24 juillet 2015), éd. par Maria Careri, Caterina Menichetti et Maria Teresa Rachetta

Roma, Viella, 2017.

Site web de l'éditeur

TOP ^

2016

Capture d’écran 2016-10-26 à 12.20.32.pngL'aventure du sens. Mélanges de philologie provençale en l'honneur de François Zufferey, éd. par Alain Corbellari et Stefania Maffei Boillat

Editions de linguistique et de philologie, Travaux de linguistique romane, 2016

ISBN 978-2-37276-014-0

Présentation:

Ce volume réunit 13 contributions que ses collègues, élèves et amis ont souhaité offrir à François Zufferey à l’occasion de son départ à la retraite. Elles portent sur les thèmes qui ont intéressé le récipiendaire tout au long de sa carrière de professeur de philologie gallo-romane à l’Université de Lausanne, et en particulier la langue et la littérature d’oc.
Spécialiste aussi bien du domaine d’oc que du domaine d’oïl et du francoprovençal, ce qui fait de lui un gallo-romaniste complet, François Zufferey a voué sa carrière au patient apprivoisement des textes – qui en retour lui ont dévoilé bien des secrets –, se soumettant à toutes les exigences de la philologie, et accordant son attention à chaque variante, chaque détail susceptible d’engager l’interprétation de l’œuvre ou d’en éclairer l’attribution. Ses travaux ont ainsi durablement marqué la philologie française et provençale.

Site Web de l'éditeur

couverture enee22510100973380L.jpgJean-Claude Mühlethaler, Énée le mal-aimé. Du roman médiéval à la bande dessinée

Paris, Les Belles-Lettres, 2016.

ISBN-10 2-251-73046-X
ISBN-13 978-2-251-73046-2
GTIN13 (EAN13) 9782251730462

Présentation

Les faits et gestes du héros de Virgile, ancêtre mythique d'Auguste, peinent à occuper le devant de la scène, comme si la postérité ne s'y reconnaissait pas. Les raisons d’un tel déséquilibre méritaient d’être interrogées. Traître en amour et traître à sa patrie, qu’il a livrée aux Grecs, Énée a longtemps été condamné. Même son parcours rédempteur ne suffit pas à le racheter, car il paraît trop sérieux, trop réfléchi, pour susciter l’empathie qui permettrait à des publics successifs de s’y reconnaître. Quelles conditions historiques doivent donc être remplies pour qu’une revalorisation d’Énée devienne possible, que ses aventures reprennent sens ? Au prix de quelles distorsions l’acculturation de l’épopée antique se réalise-t- elle d’une génération de lecteurs à l’autre, en Europe et ailleurs ?

Les métamorphoses d’Énée au fil des siècles comportent des enjeux littéraires et culturels, mais aussi existentiels et idéologiques. Énée se prête à une lecture politique, car il est le père d’un empire et un chef de guerre ; par ses errances et ses erreurs, sa rencontre avec Didon (l’amour), puis avec son père en enfer (le devoir), il apparaît comme un individu en quête d’identité, cherchant un sens à donner à sa vie. Élève attentif de la Sibylle, curieux de l’au-delà qu’il parcourt, il fait aussi figure d’un intellectuel avide de savoir. Du roman médiéval à la bande dessinée en passant par le théâtre, l’opéra et la parodie désacralisante, chaque époque a choisi son Énée, qu’elle y trouve un modèle ou le voue aux gémonies. De Fulgence, commentateur de l’Énéide, à Christa Wolf, sa trajectoire n’a cessé de soulever des interrogations fondamentales.

Commander sur le site web de l'éditeur

TOP ^

2015

Alain CORBELLARI, Des fabliaux et des hommes. Narration brève et matérialisme au Moyen Age

Publication romanes et française, Genève, Librairie Droz, 2015

ISBN: 978-2-600-01884-5

Présentation

Depuis leurs rééditions au Siècle des Lumières, les fabliaux illustrent le concept d’« humour gaulois » et jouissent d’une réputation flatteuse auprès des amateurs d’histoires salées. Mais est-ce vraiment bien les lire que de monter en épingle leur obscénité et de leur appliquer sans discernement les catégories développées par Bakhtine, qui n’a jamais caché le mépris dans lequel il tenait les « précurseurs » de Rabelais ? L’objet de ce livre — première monographie écrite depuis trente ans en français sur les fabliaux — est de montrer que les contes à rire médiévaux sont moins réalistes (car la réalité n’est jamais que ce qu’on veut bien qu’elle soit) que matérialistes : au-delà de leur saine grivoiserie, ils sont d’abord les porte-paroles d’une vision du monde indicible au Moyen Age autrement qu’à travers le discours indirect de la littérature. Issus d’une compulsion narrative immémoriale, ils constituent une machine de guerre contre l’idéalisme littéraire et philosophique dominant et nous amènent à réviser le concept galvaudé d’« histoire des mentalités ».

Commander

TOP ^

Stefania MAFFEI BOILLAT, Le Mariale lyonnais (Paris, BNF, fr. 818). Édition, traduction et étude linguistique

Éditions de Linguistique et de Philologie, Travaux de Linguistique Romane, 2015

ISBN 978-2-37276-005-8
 


Présentation

Le manuscrit de Paris, BNF, fr. 818, connu des francoprovençalistes pour sa collection de légendes hagiographiques en scripta lyonnaise, renferme également l’une des plus amples collections de miracles de Notre-Dame en langue vernaculaire du XIIIe siècle. À la différence des Légendes en prose, ce « Mariale » en vers (probablement dû au même auteur anonyme) a été rédigé dans une scripta ‘francoprovençalisante’, soit dans une langue qui se veut française, mais qui laisse transparaître un bon nombre de traits de l’idiome natal de l’auteur.

Longtemps demeuré dans l’ombre des Légendes, le Mariale lyonnais restait jusqu’ici partiellement inédit, et sa langue n’avait jamais fait l’objet d’une étude exhaustive. Le présent ouvrage comble cette double lacune en proposant d’une part l’édition, la traduction et le glossaire des miracles qui restaient à faire connaître, d’autre part une étude linguistique portant sur l’ensemble du corpus et mettant en lumière la richesse des matériaux francoprovençaux offerts par ce recueil.


Commander

TOP ^

Alain CORBELLARI, Le Philologue et son double. Études de réception médiévale

Recherches littéraires médiévales, Paris, Classiques Garnier, 2015

ISBN: 978-2-8124-3083-1


La question de la « réception » de la littérature médiévale dans la Modernité est aujourd’hui à la mode et les travaux sur l’histoire des études médiévales sont de plus en plus nombreux. Travaillant depuis vingt ans sur ces sujets, et militant pour l’idée que l’un de va pas sans l’autre (les médiévistes ayant influencé la réception profane de la littérature médiévale et vice-versa), l’auteur a cru utile de regrouper et d’articuler ici, dans des versions actualisées, les contributions isolées qui éclairent et complètent ses publications sur Joseph Bédier. Le but de ce livre est de montrer que le problème du « retour du Moyen Age » intéresse au premier chef la compréhension que nous pouvons avoir de notre modernité.

Alain Corbellari est professeur aux universités de Lausanne et de Neuchâtel. Auteur de Joseph Bédier, écrivain et philologue (1997), il a travaillé sur la réception de la littérature médiévale, la bande dessinée médiévalisante, le rêve médiéval et la littérature du XIIIe siècle. Il co-dirige l’édition des Œuvres complètes de Charles-Albert Cingria et prépare pour Garnier une nouvelle édition des Œuvres complètes de Romain Rolland.


Table des matières

Commander

TOP ^

Noémie CHARDONNENS, L'autre du même: emprunts et répétitions dans le Roman de Perceforest

Publications romanes et françaises, Genève, Librairie Droz, 2015

ISBN: 978-2-6000-1864-7

Prix de Français 2015 de la Société Académique vaudoise / Prix de la Relève 2014 du Collegium Romanicum


Texte de la fin du Moyen Age, le Roman de Perceforest décrit la vie des ancêtres du roi Arthur et de ses chevaliers en les reliant à Alexandre le Grand. Au fil de son récit, l’auteur instaure une véritable poétique de la reprise. Il multiplie les références à des textes préexistants et va jusqu’à en intégrer des morceaux entiers, dialoguant ainsi avec ses prédécesseurs, notamment avec le Cycle Vulgate et le Tristan en prose. Il reprend aussi des morceaux de sa propre œuvre, notamment sous forme versifiée. Cette esthétique répétitive a plusieurs conséquences tant sur l’appartenance générique du texte, sur sa construction et sur sa réception. A travers un examen successif des différents types d’emprunts, Noémie Chardonnens met en avant l’individualité du Perceforest et dégage les mécanismes de sa fabrique romanesque. Son livre alimente également une réflexion sur l'emprunt, sur fond de dialogue avec des théoriciens de la lecture et de la fiction.


Commander

TOP ^

2014

Géraldine TONIUTTI, Pour une poétique de l'implicitation. "Cristal et Clarie" ou l'art de faire du neuf avec de l'ancien


Préface de Barbara Wahlen

Essais 19, Lausanne, Archipel, 2014

ISBN: 978-2-9403-5518-1


Pour le moins atypique, le roman de Cristal et Clarie se distingue par l'abondance et la variété des citations, souvent littérales, qui tissent sa trame narrative. Puisées dans la littérature en vers des XIIe et XIIIe siècles, ces reprises, harmonieusement intégrées au récit, ne sont signalées ni typographiquement, ni par une mention explicite. Dès lors, cet ouvrage, souvent accusé de n'être qu'un simple plagiat, a suscité un intérêt mitigé de la part de la critique.
La présente étude se propose de démontrer que les « implicitations » - ou citations cachées - de ce roman témoignent au contraire d'une poétique réfléchie propre à l'auteur. Loin d'être la conséquence d'un prétendu manque d'imagination, les passages empruntés sont prétextes à des détournements parodiques et signifiants. Révélant un vaste réseau de sens, leur analyse fait ainsi apparaître la finesse du projet intertextuel à l'oeuvre dans Cristal et Clarie: entre héritage et création.


Commander

TOP ^

 Portrait d'Emile Zola par Edouard Manet, 1868, Musée d'Orsay, ParisJérôme MEIZOZ, Jean-Claude MÜHLETHALER et Delphine BURGHGRAEVE (éd.), Posture d'auteurs: du Moyen Âge à la modernité

Parution des actes du colloque "Postures d'auteurs: du Moyen Âge à la modernité"


L'auteur est à la fois une fonction et un statut changeant au fil des siècles. Il constitue donc une pièce essentielle d'une pragmatique historique de la communication artistique. Il en découle une série de questionnements. Quels régimes d'auctorialité ont cours simultanément ou successivement? Peut-on dessiner un répertoire historique des figures et des mises en scène d'auteurs ? Quel est le poids des modèles auctoriaux antiques sur les arts et littératures modernes?

Plus généralement, la question des modalités de la présence auctoriale reste à explorer. Qu'en est-il des figures d'auteur que dessinent les textes ? Comment dégager les postures auctoriales qui gouvernent les prises de parole? Enfin, comment se manifeste un ethos dans l'énonciation? Comment la posture auctoriale modélise-t-elle son destinataire idéal en l'inscrivant dans le texte même?

La section "Colloques" de Fabula donne à lire les actes d'un colloque interdisciplinaire, « Figures, ethos, postures de l'auteur au fil des siècles », tenu les 20 et 21 juin 2013 à l'Université de Lausanne, qui approfondit et reconfigure la question sans cesse relancée de l'auteur et de ses multiples avatars.

Accès aux articles sur fabula.org

TOP ^

BnF Français 129, f. 4.Ouverture de la base de données CLERC6: Communication littéraire à l’époque du roi Charles VI

Issue d’un projet de recherche financé par le Fonds national suisse de 2011 à 2014, la base de données CLERC6 (Communication littéraire à l’époque du roi Charles VI) est le fruit d’un relevé non exhaustif des termes techniques, métaphores et figures de projection servant à désigner l’auteur, le lecteur et l’œuvre dans les textes français rédigés à l’époque de Charles VI.

La période du règne de Charles VI (1380-1422), marquée par l’essor du premier humanisme et des querelles littéraires, est aussi un temps de crises (folie du roi, occupation anglaise, guerres intestines) qui favorisent l’engagement politique du poète et entraînent ce qu’on a appelé la ‘crise de la courtoisie’. On trouvera donc également dans cette base un relevé des états affectifs ou intellectuels du locuteur, des éléments biographiques (fictifs ou réels) ou encore des buts assignés à  l’écriture.

La base de données recense à ce jour 236 œuvres éditées (traités politiques et moraux, romans allégoriques, chroniques, poésie, sermons, traductions, etc.). D’avantage qu’un thesaurus, la base, hébergée par le site web du projet Clerc6, se veut avant tout un outil pour le chercheur visant à dégager et comparer les caractéristiques et les enjeux des postures littéraires des auteurs de cette époque.


Responsables

Jean-Claude Mühlethaler
Delphine Burghgraeve
Claire-Marie Schertz

Site web

Flyer Clerc6  (464 Ko)

TOP ^

Alain CORBELLARI et Aurélie REUSSER-ELZINGRE (dir.), Le Moyen Age en bulles


Gollion, Infolio, 2014

ISBN: 978-2-8847-4270-2


Entre historiographie érudite et roman populaire, réalisme et légende, merveilleux et heroic fantasy, la BD médiévalisante a inventé une manière à elle d’emprunter aux genres les plus variés, de réécrire le passé ou de détourner les documents pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. Les contributions réunies dans cet ouvrage offrent des études thématiques et transversales, ainsi que des discussions sur des oeuvres et des séries qui ont fait date dans l’histoire de la BD. Au résultat, une étude pointue et actuelle sur la réception du moyen-âge dans la culture contemporaine.

Intelligence et charme esthétique, rigueur universitaire et sujet qui parle de lui-même : au format poche et avec une riche iconographie, de quoi réfléchir tout en rêvant.


Commander

TOP ^

Alexander SCHWARZ, Catalina SCHILTKNECHT & Barbara Wahlen (Hrsg./éds). Körper - Kultur - Kommunikation. Corps - Culture - Communication


Tausch 18, Bern [etc.], P. Lang, cop., 2014

ISBN 978-3-03431-543-2


Mit seinem Körper versucht der Mensch, Gemeinsamkeit mit anderen Menschen herzustellen (Kommunikation) und systemhaft aufrecht zu erhalten (Kultur). Gleichzeitig sind der Körper und seine Eigenarten, wie etwa das Geschlecht oder die Generation, Ergebnisse von Kommunikation in Kultur. Beides ist keine harmonische Wechselwirkung, sondern ein problematischer, ja «skandalöser» Konflikt, den die aus vielen Forschungskulturen, Sprachen und Disziplinen stammenden Beiträge dieses Bandes einerseits historisch dokumentieren und andererseits theoretisch weiter denken. Dabei liegt der Fokus auf dem Mittelalter und der Frühen Neuzeit in Europa, als sich die modernen Beziehungsstrukturen noch nicht verfestigt hatten. Die Beiträge gehen auf die gleichnamige Tagung zurück, die im Mai 2013 in Lausanne stattgefunden hat. Sie sind auf Deutsch, Französisch und Englisch verfasst.


Commander

TOP ^

2013

Figures, ethos, postures de l’auteur au fil des siècles

Colloque organisé par le Prof. Jean-Claude Mühlethaler (français médiéval), projet FNS, en partenariat avec la Formation doctorale interdisciplinaire; org. responsable: Jérôme Meizoz.


Des littératures antiques à la modernité, ce colloque interrogera les figures, postures et scénographies auctoriales qui régissent le travail littéraire. L’auctorialité est à la fois une fonction (Foucault 1969) et une pratique au fil des siècles (Chartier 1998). Elle est une pièce essentielle d’une pragmatique historique de la communication littéraire, telle qu’on l’envisagera ici à la suite d’historiens de la littérature comme Alain Vaillant (2010).

Un éventail large de questions peut être ouvert, à partir de cet axe, et selon les corpus qui sont les vôtres: Quels régimes d’auctorialité ont cours simultanément ou successivement? Peut-on dessiner un répertoire historique des figures et des postures d’auteurs? Parmi celles-ci: Quel est le poids des modèles auctoriaux antiques sur les littératures modernes? Peut-on parler de poètes «engagés» avant que la «littérature» ne représente un champ autonome, c’est-à-dire pour le Moyen Âge et la Renaissance? Quels emprunts les auteurs font-ils aux figures prophétiques, mythologiques ou aux discours religieux? Quel rôle joue la manifestation des émotions dans la posture d’auteur, notamment à partir du XIIIe siècle, quand émerge la subjectivité littéraire (Zink 1985)? Comment se présentent les figures auctoriales féminines qui apparaissent à la fin du Moyen Âge, puis s’affirment à la Renaissance et par la suite? Plus généralement: comment se manifeste, dans l’énonciation, l’ethos auctorial? Comment la prise de parole se justifie-t-elle dans des paratextes comme la préface, le discours préliminaire, voire dans des documents externes comme la correspondance? Pouvons-nous décrire ce travail de légitimation nécessaire à la parole auctoriale des différentes époques? Quel est le rôle des médias et médiations diverses dans la construction d’une figure d’auteur (par la Cour, les Académies, la presse, les médias, le public, etc.)? Comment la posture auctoriale modélise-t-elle son destinataire idéal, le lecteur construit par le texte ? En quoi les logiques énonciatives sont-elles liées aux cahiers des charges des divers genres littéraires?

 

Brochure du colloque  (1113 Ko)

TOP ^

2012

Lieux de mémoire antiques et médiévaux.jpg

Lieux de mémoire antiques et médiévaux. Texte, image, histoire: la question des sources

Edition numérique, novembre 2012, sous la direction de B. Andenmatten, P. Badinou, M. E. Fuchs et J.-C. Mühlethaler.

Il s’agit de la publication des actes d’un colloque interdisciplinaire organisé par la FDi en partenariat avec l’ASA, le français médiéval et l’histoire médiéval, qui avait réuni des spécialistes et plusieurs doctorants autour du thème des «sources» dans la littérature et les sciences historiques.

Cet ouvrage est publié par les éditions BSN press, collection a contrario CAMPUS, et consultable dans le portail CAIRN:

www.cairn.info/lieux-de-memoire-antiques-et-medievaux--9786169078180.htm

 

Delphine BURGHGRAEVE et Jean-Claude MÜHLETHALER (éd.), Actualiser le passé: figures antiques du Moyen Âge à la Renaissance


Université de Lausanne, CEMEP, 2012

ISBN : 978-2-8399-1131-3


En littérature comme dans les arts figuratifs, voire dans la réalité vécue, l’Antiquité se révèle avoir une proximité plus ou moins grande selon les périodes et les auteurs, mais elle a toujours été présente, toujours féconde. La frontière poreuse entre l’ancien et le moderne fait de l’Antiquité et du Moyen Âge, puis de l’Antiquité et de l’early modern des vases communicants. C’est là une conviction aujourd’hui largement partagée et plusieurs manifestations récentes ont eu pour objet cet aspect-clé de la culture occidentale. Les contributions réunies dans les présents Actes sont le fruit d’un colloque interdisciplinaire de deux jours (13 et 14 mai 2011) organisé par le Centre d’Études Médiévales et Post-Médiévales (CEMEP) de l’Université de Lausanne ; elles ont, chacune, apporté leur pierre à une réflexion en marche en portant des regards croisés sur les formes d’actualisation que connaissent – entre continuités et discontinuités – les figures antiques du Moyen Âge à la Renaissance. Le volume s’articule en trois parties, dans lesquelles le lecteur trouvera des contributions dues à la plume de spécialistes de l’histoire, de l’histoire de l’art et de la littérature.


Disponible en ligne

TOP ^

 

Qui regarde le paysage ?
Les jouissances du regard à la fin des Lumières

A l'occasion de l'exposition "Enchantement du paysage au temps de Jean-Jacques Rousseau" présentée au Musée Rath jusqu'au 16 septembre 2012, le Cabinet d'arts graphiques du MAH, associé au projet Viaticalpes (Faculté des lettres, Université de Lausanne), donne à voir deux vidéos réalisées par Claude Reichler. 

  

Paysage avec ruines. Le Moyen-Age des voyageurs

Faisant suite à la conférence donnée par le Prof. Claude Reichler au palais de Rumine en mars dernier, cette seconde vidéo est projetée depuis le mardi 28 août 2012.

Entre le XVIIème et le XIXème siècle, les topographies et les ouvrages de voyage dans les Alpes présentent une abondante et riche illustration recourant aux diverses techniques de la gravure. Le paysage en constitue un sujet essentiel, répondant à la fois au souci d'appropriation des Suisses eux-mêmes et au désir de pittoresque, manifesté par les voyageurs de plus en plus nombreux qui découvrent la Suisse. Dans ces images, le bâti médiéval est extrêmement présent, sous la forme de lieux ou de maisons habitées, de monuments religieux ou féodaux, de ruines enfin. Porté par un texte dense et sensible, ce bref film nous raconte l'histoire du « Moyen-Age des voyageurs », en animant les images avec les techniques sophistiquées du multimédia. Le passé reprend vie sous nos yeux, en même temps que s'éclaire un pan de notre histoire culturelle et de notre sensibilité.

www.unil.ch/viaticalpes

www.unil.ch/viatimages

TOP ^

2010

Barbara Wahlen, L'Écriture à rebours. Le Roman de Méliadus du XIIIe au XVIIIe siècle, Genève : Droz, coll. "Publications romanes et françaises", 2010, 520 p.

 Détails et commande

 

                                                        

TOP ^

Jean-Caude Mühlethaler, Charles d'Orléans, un lyrisme entre Moyen Âge et modernité. Paris: Classiques Garnier, 2010.

 

     ISBN: 978-2-8124-0182-4

TOP ^

Charles d'Orléans, Le livre d'amis: poésies à la cour de Blois (1440-1465). Edition bilingue. Publication, traduction, présentation et notes par Virginie Minet-Mahy et Jean-Claude Mühlethaler.

 

ISBN: 978-2-7453-1940-1

TOP ^

Actes du colloque ICLS "Mythes à la cour, mythes pour la cour"
(29 juillet - 4 août 2007, Universités de Lausanne et de Genève)

 

Mythes à la cour, Mythes pour la cour, actes publiés par Alain Corbellari, Yasmina Foehr-Janssens, Jean-Claude Mühlethaler, Jean-Yves Tilliette et Barbara Wahlen, Genève, Droz, 2010.

ISBN 978-2-600-01392-5

 

 

TOP ^

2009

Poétiques de la liste (1460-1620): entre clôture et ouverture, éd. par Adrien Paschoud et Jean-Claude Mühlethaler, Versants, 56/1 (2009).

 ISBN 978-2-05-102122-7

Site web de la revue

TOP ^

2007

Figures de l’oubli (IVe-XVIe siècle), éd. par Patrizia Romagnoli et Barbara Wahlen, Études de Lettres, 1-2 (2007)

ISBN: 978-2-940331-13-0.

 

 

 

 

 


 

Détails et commande


 

Alain Corbellari et Jean-Yves Tilliette (éd.), Le Rêve médiéval. Coll. « Recherches et rencontres » n° 25. Genève: Droz, 2007.

ISBN: 978-2-600-01166-2
 

 

 

 

 

 

 

Détails et commande

 

 

 

 

 

 

TOP ^

     

Bonaventura_Berlinghieri_Francesco-détail2.jpg

Détail d'un épisode de la vie de Saint Francis. Tempera sur bois (1235), Pescia, San Francesco.

Partagez:
Anthropole 5142 - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 58