Barbara Wildhaber

| Questions personnelles | Questions professionnelles
 

Professeure ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL et de l’Université de Genève
Cheffe des Services de chirurgie pédiatrique du CHUV et des HUG
Directrice du Centre universitaire romand de chirurgie pédiatrique (CURCP)

Questions personnelles

Petite, vous vouliez être…?
Eleveuse de chiens d’aveugles. J’ai appris le braille à neuf ans, je voulais lire les inscriptions dans les ascenseurs…

Votre livre de chevet?
Aujourd’hui, un livre de Murakami. Plus jeune, j’aurais dit un livre d’Hermann Hesse, comme Demian.

Le film qui vous accompagne?
The Hours, de Stephen Daldry. Beaucoup pour la musique de Philip Glass.

Un ou une artiste qui vous inspire?
Camille Claudel.

La ville de vos rêves?
Si je devais vraiment choisir, je dirais une ville du Sud chargée d’histoire, comme Séville. Mais j’ai envie de dire aucune, je ne suis pas une fille de la ville.

Un lieu, un jardin secret où vous aimez vous ressourcer?
La nature, un lieu bucolique quelque part entre la montagne et la plaine. Le Jura ?

La fleur que vous aimez?
Le tournesol. J’hésite avec le gerbéra, mais un tournesol c’est plus solide.

Un animal-totem?
Le chat sauvage.

Quel don souhaiteriez-vous posséder?
La zénitude.

Et si vous aviez un superpouvoir?
Transmettre cette zénitude à tout le monde. On vivrait mieux non ?

Vos héros/héroïnes dans l’Histoire?
La papesse Jeanne.

Et si vous étiez un personnage de fiction?
Pas un être humain. Spontanément, je pense à un oiseau, un petit oiseau chanteur.

Technophile, technophobe?
Technophile. Cela vient beaucoup de mon père, informaticien.

Vos 3 priorités aujourd’hui?
1. Rester moi-même
2. Travailler ma zénitude
3. Réussir à poursuivre mes projets, tout en restant fidèle à 1) et 2).

Votre devise?
Cela peut paraître un peu ressassé, parce que je le dis souvent, et cela ne vient même pas de moi. C’est une citation d’Albert Jaccard : « Il faut remplacer l’exploit solitaire par la réussite solidaire ».

Votre rêve de bonheur?
Je vais me répéter : j’aspire à un respect mutuel, qui amène à la zénitude.

Comment aimeriez-vous mourir?
Sans douleur, tranquillement.

Quelle forme de spiritualité vous inspire?
Difficile de répondre. Disons que je tends vers une attitude respectueuse, ouverte, authentique, transparente, non-méfiante.

TOP ^

Questions professionnelles

Un facteur, une rencontre qui a déterminé votre carrière?
La professeure Claude Le Coultre, l’ancienne cheffe de la chirurgie pédiatrique aux HUG.

Dans dix ans, vous vous verriez bien...?
Dans dix ans, j’espère avant tout que le projet valdo-genevois de Centre universitaire romand de chirurgie pédiatrique roulera !

Les 3 missions d’une Faculté de biologie et de médecine?
Enseigner certes, mais aussi former, au sens de transmettre des valeurs. Et faire de la recherche.

En deux mots, pour vous, le CHUV c’est…?
Une institution au grand potentiel.

Entre recherche fondamentale et appliquée, où vous situez-vous?
Appliquée, clairement.

Pour une recherche au service du patient ou plutôt de la connaissance?
Les deux vont ensemble. C’est seulement en développant la connaissance qu’on peut améliorer la prise en charge du patient.

Comment définiriez-vous les défis actuels de la formation, de la transmission du savoir?
En deux mots : intelligence collective. Le profil du médecin a changé. Il doit se départir de son côté diva, et développer les collaborations. Passer du « je » au « nous ».

Un outil essentiel pour assurer une relève de qualité?
Une bonne communication.

Bien communiquer, c’est?
Etre transparent, honnête. Avant tout, respecter son vis-à-vis.

Dans votre domaine de compétences, un projet qui vous tient particulièrement à cœur?
Dans mon domaine de compétence, l’hépatobiliaire, la transplantation du foie, je citerai le Centre suisse des maladies du foie de l’enfant, aux HUG. Certes, c’est à Genève, mais je ne le perçois pas comme un projet genevois : c’est un projet romand et national.

Par Nicolas Berlie - Communication FBM
29 octobre 2015

 

TOP ^

Suivez nous:  

wildhaber.jpg
© CEMCAV-CHUV

Lire sa biographie

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg