Valérie Boisvert

boisvert.png

Valérie Boisvert, professeure ordinaire

Valérie Boisvert a été nommée professeure ordinaire d’économie de l’environnement au sein de l’Institut de géographie et durabilité à partir du 1er août 2016.

Version du 13 juillet 2018

Engagée à l’Institut de géographie et durabilité (IGD) en septembre 2012 comme professeure assistante en économie de l’environnement, Valérie Boisvert a été promue professeure ordinaire dès le 1er août 2016. Valérie Boisvert est titulaire d’une thèse de doctorat de l’Université de Versailles St Quentin en Yvelines (2000) intitulée Biodiversité et théories économiques des droits de propriété : une mise en perspective des négociations entourant la diversité biologique. Avant de rejoindre l’UNIL, elle a été chargée d’études dans un bureau spécialisé sur les questions environnementales, puis chargée de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) de 2002 à 2012. Durant ses quatre premières années à l’IGD, elle a mené des recherche au sein des groupes Développement, sociétés, environnements et Humanités environnementales.

Valérie Boisvert est active dans les domaines de l’économie écologique et de l’économie institutionnelle et ses travaux de recherche ont porté sur la biodiversité et les services écosystémiques, sur les politiques environnementales et l’économie des ressources, ainsi que sur les systèmes de production alimentaire et les chaînes de valeur. Elle mène actuellement deux projets de recherche principaux :

  • TIM (Théories – Instruments – Méthodes), un projet sur les pratiques transdisciplinaires de la durabilité,
  • FloreS (avec Claire Julliand), qui porte la cueillette des plantes sauvages en France métropolitaine.

Elle participe également avec des collègues français à deux projets sur le gouvernement de la nature. Valérie Boisvert a récemment publié plusieurs articles sur les services écosystémiques et co-édité un ouvrage publié conjointement par les éditions Quae et de l’IRD (Le pouvoir de la biodiversité. Néolibéralisation de la nature dans les pays émergents). Elle dirige par ailleurs trois thèses de doctorat et elle est active dans plusieurs commissions de la FGSE (commission de planification, commission de recherche).

Valérie Boisvert dispense plusieurs enseignements, tant au niveau du Bachelor que du Master, portant sur l’introduction à l’économie (BA), économie et environnement (MSc), la gestion des ressources naturelles, agriculture et durabilité (MS), ainsi que l’économie politique internationale (MSc).

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 35 00