Sélection naturelle sur le génome et bases développementales de l'adaptation morphologique dans les dents de rongeurs muridés

Chercheur UNIL impliqué

  • Prof Marc Robinson-Rechavi, Faculté de biologie et médecine
 

Partenaires

  • Dr Marie Sémon, ENS, Université de Lyon
  • Dr Sophie Pantalacci, ENS, Université de Lyon
 

Discipline

  • Biologie évolutive
 

Descriptif

Pour comprendre comment la biodiversité s’est construite, il faut disséquer les rôles intriqués de la sélection naturelle et des contraintes développementales dans l’adaptation. Par exemple, il a été proposé qu’un gène exprimé précocement dans le développement, ou exprimé dans plusieurs organes, ait moins de chances de fixer des mutations adaptatives. Nous proposons de nous focaliser sur une structure, la molaire, dont le rôle adaptatif est clair et le déterminisme moléculaire en grande partie connu. Nous l’étudierons dans un groupe d’espèces, les rongeurs muridés, où les variations de forme de dent d’une part, et des génomes complet d’autre part, sont bien documentés. Nous chercherons d’abord des traces de sélection positive dans des gènes exprimés dans les dents (séquences codantes et régulatrices prédites bioinformatiquement). Nous nous demanderons s’ils sont exprimés de manière précoce ou tardive, et s’ils sont spécifiques des dents ou non. Nous pourrons ensuite quantifier l’intensité de la sélection en fonction des contraintes développementales. Ce projet est une belle occasion de réunir pour la première fois deux partenaires dont les compétences sont à la fois polymorphes et complémentaires autour de l’évo-dévo et de la génomique : l’équipe Pantalacci/Sémon (PS, ENS Lyon/Univ Lyon1), qui est spécialiste en évo-dévo des dents de rongeurs et transcriptomique comparative, et l’équipe Robinson-Rechavi (RR, UNIL) qui étudie l’impact des contraintes développementales sur l’évolution des génomes. Il servira de preuve de concept pour un projet étendu à la caractérisation des régions régulatrices et de l’expression pendant le développement des molaires chez plusieurs espèces.

 

Calendrier

Phase 1: préparation des données et analyses de sélection positive sur les séquences codantes (Juin-novembre 2018)

  • Echantillons et séquençage: La collection de nouveaux échantillons sera réalisée à Lyon (stades précoces et tardifs chez la souris : 11, 13,5, 20,5 jours, PN3 ; chez le hamster : 10, 11, 15 jours, PN1, PN3), ainsi que la préparation des ARN et des banques. Le séquençage sera réalisé à la plateforme de l'UNIL (GTF).
  • Séquences codantes : Préparation des données et analyses de sélection positive: Intégration des génomes et transcriptomes disponibles dans le pipeline CAARS pour extraire les séquences codantes (Lyon). Les analyses de sélection positive seront réalisées à Lausanne, et les analyses d’évolution répétée à Lyon.
  • Séquences régulatrices : Pour les trois espèces qui nous intéressent particulièrement, nous avons les génomes de la souris, du hamster, de la souris épineuse, mais pas de la gerbille. Au total, 19 génomes de rongeurs sont disponibles (Ensembl) et aideront à la détection des régions régulatrices. L’analyse phylogénomique des séquences régulatrices de rongeurs permettra de caractériser leur évolution.

Phase 2: Intégration des données d’expression dans Bgee et analyse de sélection positive en regard de l’expression (novembre 2018 - mai 2019)

  • Intégration des données RNAseq dans Bgee : nous ferons une annotation détaillée des molaires de mammifères et de leur développement dans l'ontologie Uberon, utilisée dans Bgee et référence en bioinformatique ; nous intégretons les données du projet dans Bgee, avec annotation manuelle à Uberon et aux conditions expérimentales. Une mise à jour de Bgee sera prévue au cours de ce projet, permettant la mise à disposition des données et des résultats de calculs correspondants (calls d'expression, conservation évolutive).
  • Croisement des données de sélection positives obtenues en phase 1 avec les timing d’expression

Trois réunions de travail seront organisées alternativement à Lausanne et à Lyon, suivant le planning approximatif suivant : Mai 2018 / Novembre 2018 /Mai 2019. Les deuxième et troisième réunions seront notamment consacrée à la mise en place de la suite du projet (détermination de faisabilité, dégagement d'axes précis, personnels clés).

Follow us:            
Château de Dorigny  -  CH-1015 Lausanne
Tel. +41 21 692 20 20