Abstract

Résumé

Ces dernières décennies, différents types de dispositifs participatifs visant à intégrer les citoyens profanes aux décisions politiques ont été proposés par les pouvoirs publics. Les projets tels que le sondage délibératif aux États-Unis, les budgets participatifs ou encore le jury-citoyen se multiplient au point que certains auteurs n’hésitent pas à parler d’impératif participatif. La Ville de Lausanne a proposé en 2019 le premier budget participatif de Suisse. Celui-ci vise notamment à inclure les exclus de la participation civique traditionnelle, d’orienter les ressources vers les besoins des populations modestes, et de renforcer le pouvoir d’agir des habitants. Ce travail s’est attaché à évaluer les deux premières éditions du dispositif au prisme des objectifs énoncés. Cette analyse est passée par l’observation de 3 points : la nature des projets proposés et lauréats, leur lieu de déploiement spatial, et le profil des participants. Les résultats ont démontré que plus de 2/3 des projets mis en place portent sur des questions environnementales, que les projets se déploient quasi exclusivement dans des quartiers à revenu médian supérieur, et que les porteurs de projets sont des individus déjà hautement politisés et actifs. En d’autres termes, si le dispositif permet de lutter contre la précarisation du tissu associatif, au lieu de faire émerger des idées et des acteurs nouveaux, il octroie un canal de participation supplémentaire à des individus aux préoccupations environnementales, habitant les « bons » quartiers, et très peu représentatifs de la population lausannoise.

Mots-clefs : participation ; budget participatif ; action publique ; gouvernance locale

Abstract

In recent decades, various types of participatory mechanisms aimed at integrating lay citizens into political decisions have been proposed by public authorities. Projects such as the deliberative poll in the United States, participatory budgets or the citizen jury are multiplying to the point that some authors do not hesitate to speak of a participatory imperative. In 2019, the City of Lausanne has proposed the first participatory budget in Switzerland. This budget aims to include those excluded from traditional civic participation, to direct resources towards the needs of low-income populations, and to empower inhabitants. This work focused on evaluating the first two editions of the system in terms of the stated objectives. This analysis involved observing three points: the nature of the proposed and winning projects, their spatial location, and the profile of the participants. The results showed that more than two- thirds of the projects implemented dealt with environmental issues, that the projects were deployed almost exclusively in upper-middle-income neighborhoods, and that the project leaders were already highly politicized and active individuals. In other words, if the mechanism allows to fight against the precariousness of the associative fabric, instead of bringing out new ideas and actors, it grants an additional channel

Keywords : Participation ; participatory budget ; public action ; local governance

Suivez nous:  
Partagez: