Projet FNS 2019-2023

Oscar Mazzoleni, Cecilia Biancalana, Grégoire Yerly (Université de Lausanne) & Christian Lamour, Paul Carls (Luxembourg Institute of Socio-Economic Research)

Projet FNS, Division 1 - Contrat no : 10001CL_182857 - Fr. 430'434.- / 48 mois (2019-2023)

Projet FNR Luxembourg, INTER/SNF - Contrat no : 19/12618900 – Euro 294'000 / 48 mois (2019-2023)

 

Le discours populiste de droite dans les régions transfrontalières européennes.

Une comparaison entre la Suisse et le Luxembourg

(CROSS-POP)

L'objectif de ce projet de recherche est d’analyser le discours populiste de droite dans les régions transfrontalières européennes. Le discours populiste de droite intéresse de plus en plus les chercheurs en science politique et en sciences de la communication politique, notamment au niveau étatique/national. Cependant, seul un nombre limité d'études a porté sur le discours produit par des acteurs populistes de droite dans les régions transfrontalières européennes. Etant donné que l'un des piliers du discours des partis populistes de droite est le renforcement des frontières nationales, le discours populiste et sa représentation médiatique au niveau transfrontalier méritent une attention spécifique. Le projet s'articule autour des trois questions de recherche suivantes : 1) Existe-t-il un discours populiste de droite spécifique aux régions transfrontalières européennes caractérisées par une interdépendance économique ? 2) Existe-t-il une convergence entre les discours populistes de droite dans les régions transfrontalières européennes ? 3) Les médias de masse situés aux frontières de l'Europe favorisent-ils le populisme de droite ? Dans le but de répondre à ces questions de recherche, le projet privilégie une approche comparative centrée sur quatre différentes études de cas dans lesquelles les partis populistes de droite ont connu un succès considérable lors des deux dernières décennies. Trois parmi elles concernent directement la Suisse et les régions limitrophes française et italienne, en particulier les zones de Genève, Bâle et le Tessin. La quatrième étude de cas concerne le Luxembourg et la région française voisine. Cette recherche se déroule dans un contexte européen plus large dans lequel les médias de masse et les partis populistes de droite présents dans des territoires spécifiques produisent des discours sur le processus d'intégration européenne à différentes échelles spatiales. Le projet abordera également des aspects plus larges des processus de production et de renforcement des frontières, en lien avec le populisme et afin de mieux cerner la situation dans les régions transfrontalières européennes.

 

Le projet est soutenu conjointement par le FNS (Division 1)  et le Fonds national de la recherche du Luxembourg dans le cadre du programme Lead-Agency.

 

Suivez nous:    

FNR Luxembourg_fr.gif

Partagez: