Biolemano

service-pnp-ppmsc-07100-07106v-crop984x504.jpeg[Montreux and Glion, Geneva Lake, Switzerland] 1890-1900,1 photomechanical print : photochrom color © Library of Congress Washington, D.C.

A propos

BIOLEMANO est une base de données qui contient des informations biographiques à propos de près de 1800 acteurs et actrices du système touristique de la région franco-suisse de l'Arc lémanique, où se situent Genève, Lausanne, Vevey, Montreux et Evian-les-Bains. Toutes et tous ont contribué, d'une manière ou d'une autre, à l'épanouissement de ce secteur central de l'économie suisse entre 1852 et 1914.

 

BIOLEMANO est un outil de recherche et d'analyse historique accessible à toutes et tous. Cette base de données peut non seulement servir à mener de nouvelles recherches en histoire du tourisme, mais également à investiguer d'autres champs de l'histoire économique et sociale de la région de l'Arc lémanique. Lors de l'utilisation des informations de la base, veuillez référencer de la manière suivante : Base de données biographiques BIOLEMANO, UNIL/FNS, www.biolemano.ch

 

BIOLEMANO est une base de données Filemaker; l'utilisation des navigateurs Chrome et Safari est recommandée, alors que l'utilisation de Firefox peut générer des problèmes. Une fois dans la base, il est nécessaire d'utiliser uniquement les outils de navigation propres à la base. Le document « Guide de l'utilisateur » permet de bien comprendre et maîtriser le fonctionnement de BIOLEMANO.



Pour accéder à la base de données, cliquez sur l'image ci-dessous ou sur ce lien

Capture d’écran 2021-06-18 à 12.33.18.png

Historique

 

Une première version de la base de données a été développée entre 2008 et 2012 dans le cadre d'un projet de recherche financé par le FNS et intitulé « Système touristique et culture technique dans l’Arc lémanique : acteurs, réseaux sociaux et synergies (1852-1914) ». A l'issue de cette première phase de construction, l'échantillon était composé de 1325 personnes, dont 138 seulement avaient été l'objet de recherches biographiques approfondies. En permettant l'étude des acteurs et actrices du système touristique lémanique, cet outil méthodologique a contribué à l'élaboration de nombreuses publications (voir le document « Publications » disponible sur la page d'accueil). La principale, qui est une synthèse des résultats du projet de recherche, est parue en 2014 : Cédric Humair, Marc Gigase, Julie Lapointe Guigoz et Stefano Sulmoni, Système touristique et culture technique dans l’Arc lémanique : analyse d’une success story et de ses effets sur l’économie régionale (1852-1914), Neuchâtel : Alphil, 2014, 476 pages.

 

Dès 2014, une seconde étape de développement a été menée avec des moyens financiers et logistiques plus modestes, fournis essentiellement par la Faculté des Lettres de l'UNIL. Des recherches biographiques supplémentaires ont permis de compléter les 1325 fiches du premier échantillon et d'intégrer 436 nouvelles personnes. Par ailleurs, un travail systématique de vérification et d'uniformisation des données a été effectué dans le but de restreindre au mieux les erreurs provenant des sources utilisées et de l'opération de saisie. La base BIOLEMANO issue de ce long processus d'élaboration ouvre aujourd'hui un nouveau champ de recherche qui ne demande qu'à être exploité.

Géographie

L'Arc lémanique est une région située autour du Lac Léman, aussi appelé Lac de Genève (voir carte). Alors que la rive nord appartient aux cantons suisses de Genève et Vaud, la rive sud fait partie du canton du Valais et de la Savoie, cette région étant sous la souveraineté du Royaume de Sardaigne jusqu'en 1860, avant d'être annexée par la France. Lieu de passage entre le Sud et le Nord des Alpes, la région entame un développement touristique précoce, qui est fortement stimulé par l'arrivée et la diffusion du chemin de fer durant la deuxième moitié du 19e siècle. Les lieux touristiques les plus connus sont Genève, Lausanne, Vevey et Montreux, ainsi qu'Evian.

 

Biolemano procède à une identification systématique du lieu d'activité des acteurs et actrices du système touristique. Pour le faire de manière cohérente, le territoire lémanique a été divisé en six pôles touristiques différents correspondant chacun à un espace géographique. Les quatre pôles principaux sont le canton de Genève (GE), Lausanne et sa banlieue (LS), la région englobant Vevey, Montreux et leurs environs (VM) et Evian (E). Tous les autres lieux sur la rive suisse (DALCH), respectivement sur la rive française (DALF), ont été regroupés dans deux autres pôles. Enfin, les activités effectuées hors de l'Arc lémanique ont été divisées entre un pôle suisse (HALCH) et un pôle étranger (HALE). Les activités dont le lieu n'a pas pu être identifié ont été marquées avec le sigle NI. Une définition plus précise des pôles figure dans le document « Convention de saisie ».

0-Carte-région lémanique_Livre_FNS_2.jpg

Choix des acteurs

Qui a été intégré dans la base de données biographiques BIOLEMANO ?

 

Il s'agit de personnes actives entre 1852 et 1914 dans une ou plusieurs des trois dimensions principales de l'offre touristique lémanique, à savoir le transport, l'hébergement et le divertissement. La première catégorie d'acteurs et d’actrices exerce une activité professionnelle principale dans une entreprise de ces trois secteurs, y assumant souvent une fonction dirigeante. La deuxième catégorie d'acteurs et d’actrices exerce un mandat au sein du conseil d'administration d'une entreprise de transport ou d'hôtellerie, ou appartient aux instances dirigeantes d'une société à vocation touristique (société d'hôteliers, société de développement, société de divertissement) : 70 compagnies de transport, 75 entreprises hôtelières, 16 sociétés de divertissement, 10 sociétés de développement et 11 sociétés d'hôteliers ont fait l'objet de recherches systématiques ; elles figurent dans le document « Acteurs collectifs » à disposition sur la page d'accueil ainsi que dans les menus déroulants de la recherche simple.

 

En dépit de la constitution d'un échantillon très large d'acteurs et d’actrices individuel-le-s du tourisme, BIOLEMANO ne prétend pas à l'exhaustivité ; la récolte d'information a été confrontée aux limites évidentes imposées par la conservation partielle des sources, par la difficulté d'accès à certaines d'entre elles et par les forces de travail à disposition. Ainsi, si les compagnies de transport actives dans les chemins de fer et la navigation ont été systématiquement répertoriées, ce n'est pas le cas des petites entreprises de la nébuleuse du transport routier. Dans le domaine hôtelier, les sociétés actives hors des quatre grands pôles touristiques de Genève, Lausanne, Vevey-Montreux et Evian n'ont pas été identifiées systématiquement. Un autre point faible de la base est la couverture des personnages actifs dans la partie savoyarde de l'espace lémanique, d'abord sarde, puis française dès 1860. Une recherche plus poussée aurait nécessité des forces de travail supplémentaires considérables.

Sources utilisées

Les annuaires locaux et régionaux ont dans un premier temps servi à l'identification des acteurs collectifs du tourisme lémanique – compagnies de transport, entreprises hôtelières et sociétés à vocation touristique. Les informations les concernant ont principalement été récoltées dans la Feuille officielle suisse du commerce publiée dès 1883, suite à la centralisation du droit commercial suisse. Avant cette date, l'annonce de sociétés se faisait à l'échelle cantonale, rendant la mobilisation de l'information plus fastidieuse. Les onglets des actes de sociétés des Tribunaux de district ont été consultés dans le canton de Vaud ainsi que les actes de sociétés du Tribunal de commerce dans le canton de Genève. Mentionnons enfin la consultation des rapports de gestion de certaines entreprises disponibles en bibliothèque ou en archive.

En ce qui concerne la récolte des informations concernant les acteurs et actrices individuel-le-s, elle a débuté par la compilation systématique des outils biographiques et généalogiques existants, et en particulier le Dictionnaire Historique de la Suisse. La Feuille officielle suisse du commerce et la presse quotidienne en ligne ont permis de compléter les activités professionnelles et la sociabilité de très nombreuses personnes. Les revues périodiques en ligne sur le site e-periodica, comme la Revue suisse des hôtels et le Bulletin technique de la Suisse romande, y ont aussi contribué. Bien que moins systématique, le recours aux registres de l'Etat civil a permis de reconstituer les liens familiaux de certain-e-s acteurs et actrices.

BIOLEMANO repose enfin sur un travail considérable en archives, réalisé autant dans des institutions publiques que privées : la liste figure dans l'onglet « Collaborateurs ».

Il faut encore souligner que le détail des sources d'information utilisées pour une personne figure à la page « Sources » de chaque fiche.

Potentiel de recherche

BIOLEMANO est bien plus qu'un nouvel outil permettant de mobiliser de l'information biographique. Ses deux masques de recherche permettent en effet de lancer de nouvelles analyses historiques concernant le tourisme lémanique et, plus largement, l'économie de la région. Une première approche possible serait l'étude approfondie d'un des acteurs collectifs du système touristique, que ce soit une compagnie de transport, une entreprise hôtelière ou une société à vocation touristique. Une deuxième approche, plus ambitieuse, consisterait à investiguer l'évolution de secteurs économiques dans la diachronie – transport ferroviaire, navigation, hôtellerie, industrie du divertissement. Une troisième approche serait la prosopographie, qui pourrait cibler une catégorie professionnelle – hôteliers, ingénieurs, banquiers, médecins – ou le conseil d'administration d'une entreprise. Une quatrième approche possible serait l'analyse des réseaux professionnels et familiaux de certain-e-s acteurs et actrices individuel-le-s et notamment des promoteurs et promotrices touristiques les plus important-e-s. Une cinquième approche, plus large, consisterait à mettre en évidence les relations entretenues par le système touristique avec les sphères de la technique, de la finance, de la politique ou encore de la médecine.

Par ailleurs, BIOLEMANO est une réalisation méthodologique complexe qui peut servir de modèle ou inspirer d'autres études de systèmes touristiques régionaux, en Suisse comme à l'étranger, ouvrant ainsi des perspectives stimulantes d'analyse comparative.

Collaborateurs

Direction scientifique :

Cédric Humair

Maître d’enseignement et de recherche en histoire contemporaine à l’Université de Lausanne et chargé de cours à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Ses champs de recherche privilégiés sont l’énergie et la mobilité (transport et tourisme) ainsi que les relations entre l’État et l’économie (politiques douanière, commerciale et fiscale, associations patronales). De 2008 à 2012, il a dirigé un projet de recherche en histoire du tourisme financé par le Fonds national suisse de la recherche : «Système touristique et culture technique dans l’Arc lémanique: acteurs, réseaux sociaux et synergies (1852-1914)».

 

Responsable opérationnel :

Jan Chiarelli

Assistant diplômé à la section d’histoire de l’Université de Lausanne. Il a dédié son mémoire de master à l’étude des réseaux d'adduction d'eau dans l'Arc lémanique. Son principal domaine de recherche est l’histoire monétaire et il prépare actuellement une thèse de doctorat portant sur la réforme monétaire de 1850 qui a vu naître le franc suisse.

 

 

Collaboratrice et collaborateurs de recherche :

Julie Lapointe Guigoz

Titulaire d’une licence ès lettres en histoire contemporaine de l’Université de Lausanne, Julie Lapointe Guigoz occupe actuellement le poste d’archiviste et de conservatrice des musées et du patrimoine à la commune de Val de Bagnes en Valais. Elle prépare une thèse sur le développement de l’hôtellerie et le rôle des réseaux techniques dans l’Arc lémanique au XIXe siècle.

 

Marc Gigase

Enseignant d’histoire au Gymnase de Beaulieu (Lausanne) et membre du comité de rédaction de la revue d’histoire traverse. Sa thèse de doctorat, défendue en 2014 à l’Université de Lausanne, est intitulée « Le développement du rail et la construction du système touristique dans l'Arc lémanique (1852-1914) ».

 

Stefano Sulmoni

Enseignant d’histoire et d’institutions politiques à l’École professionnelle de commerce de Locarno. Lic.phil auprès de l’Université de Fribourg, il a dédié son mémoire de Licence à l’étude de la promotion du tourisme à Lugano à la Belle Époque. De 2008 à 2011 il a pris part, comme chercheur doctorant, au projet financé par le Fond national suisse de la recherche intitulé : Système touristique et culture technique dans l’Arc lémanique : acteurs, réseaux sociaux et synergies (1852-1914). Sa thèse de doctorat en cours porte sur la construction d’une offre touristique de divertissement dans l’Arc lémanique et ses enjeux techniques entre 1852 et 1914.

 

Collaboratrice et collaborateur temporaires :

Gilles Bourquin

Amélie Mazzoni

 

Co-requérant et co-requérante du projet de recherche FNS :

Laurent Tissot, professeur honoraire de l'Université de Neuchâtel

Anne-Marie Granet-Abisset, professeure d'histoire contemporaine à l'Université Grenoble Alpes

 

Expertise technique :

Jacqueline Frey, Centre informatique de l'UNIL

Remerciements

FINANCEMENT

  • Fonds national suisse de la recherche scientifique
  • Décanat de la Faculté des Lettres de l'Université de Lausanne

 

INSTITUTIONS

  • Archives cantonales vaudoises
  • Archives communales de Vevey
  • Archives d’Etat de Genève
  • Archives de l’Office cantonal du registre du commerce à Moudon
  • Archives de la ville de Genève
  • Archives de la ville de Lausanne
  • Archives de Montreux
  • Archives départementales de la Haute-Savoie
  • Archives des CFF/SBB Historic
  • Archives économiques suisses (Bâle)
  • Archives municipales de la ville d’Evian
  • Archives municipales de la ville de Thonon
  • Musée historique de Lausanne

 

ENTREPRISES ET ASSOCIATIONS

  • Compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN)
  • Fédération des entreprises romandes
  • Genève-Tourisme
  • Hôtel Beau-Rivage Palace (Lausanne)
  • Hôtel Royal (Lausanne)
  • Transports publics de la région lausannoise (TL)

 

PERSONNES

  • Laurent Tissot, historien spécialiste du développement touristique en Suisse et en Europe
  • Françoise Breuillaud-Sottas, historienne, spécialiste du développement touristique éviannais
  • Jacqueline Frey, responsable du programme Filemaker au Centre informatique de l’Université de Lausanne
Suivez nous:        

Documents à télécharger

Acteurs collectifs  (91 Ko)

Publications  (103 Ko)

Contacts

Cédric Humair

Anthropole, bureau 5184
Courriel : Cedric.Humair@unil.ch

Jan Chiarelli

Anthropole, bureau 5184
Courriel : Jan.Chiarelli@unil.ch

 

Partagez: