Céline Rozenblat

rozenblat2.jpg

Céline Rozenblat, professeure ordinaire

Céline Rozenblat a été nommée professeure ordinaire au sein de l’Institut de géographie et durabilité au 1er août 2018.

Version du 6 septembre 2018

Céline Rozenblat, est née à Paris en 1965 et a obtenu son doctorat en 1992 à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne sous la direction de Denise Pumain avec une thèse intitulée «  Le réseau des entreprises multinationales dans le réseau des villes européennes ». La même année, elle a obtenu un poste de maître de conférence à l’Université de Montpellier 3. Elle a parallèlement intégré la Maison de la géographie de Montpellier et le groupe Dupont parrainée par François Durand-Dastès. Elle a rejoint l’UNIL en 2006 sur un poste professoral soutenu par la fondation de Famille Sandoz, puis a été stabilisée en 2012 comme professeure associée.

Ses formations initiales et continues combinent les systèmes complexes et les villes, la géographie économique et la science régionale, les statistiques, l’analyse spatiale, l’analyse de réseaux et la cartographie. Grâce à la réunion de ces compétences, elle développe une vision qui considère la ville comme un ensemble d’interactions socio-économiques dans une proximité physique quotidienne, un ensemble qui forme un niveau intermédiaire entre les interactions entre individus et les groupes d’interactions à l’échelle du monde. Ce niveau intermédiaire de la ville émerge selon différents degrés et avec différentes formes, à partir des forces issues de l’ensemble (et non la somme) des interactions interindividuelles internes et externes aux villes. Toutefois, de nombreuses autres dimensions viennent se combiner avec ces proximités physiques (comme la proximité des savoirs, proximité sociale, institutionnelle ou culturelle…) créant un système multidimensionnel et multi-niveaux (puisque chaque dimension contient également plusieurs niveaux). Chaque dimension et chaque niveau est formé d’interactions dont les dynamiques suivent des cycles adaptatifs qui interagissent avec les cycles des autres niveaux et dimensions (c’est un système hétérarchique et panarchique).

C’est dans ce cadre conceptuel qu’elle étudie et enseigne les systèmes des villes européennes et mondiales, leurs dynamiques interurbaines notamment par les réseaux socio-économiques et des interdépendances entre les évolutions urbaines. Afin de développer cette vision d'un point de vue comparatif, elle a construit de nombreuses bases de données collectives et partagées sur les villes européennes et mondiales et sur leurs réseaux d’échanges. Elle a participé à des projets européens tels que ESPON FOCI 2008-2011, FP7 FET Insite (2011-2013) et Multiplex (2012-2016), EuropeAid MEDIUM (2015-2019), ou programmes nationaux ou bilatéraux LOGIICCS (FNS 2015-2018) et MEDIUM (SWISS-Conf. 2016-2018) sur les systèmes urbains indien et chinois. Elle a également construit des projets d’aide à la décision politique pour les villes de Paris, Lyon ou Marseille.

Céline Rozenblat est présidente de la Commission de géographie urbaine de l’Union géographique internationale; elle est membre de l’International Science Council pour la commission: Urban Health and Well-Being: A system approach, active aux comités de la Complex Science Society (CSS) et du Complex Science Digital Campus (CS-DC) – UNESCO UNITWIN. A l’UNIL, elle s’est engagée pour la collectivité à de nombreux niveaux ; elle est actuellement directrice de l’IGD depuis le printemps 2018 et préside le Conseil de l’UNIL pendant l’année académique 2017-2018.

Suivez nous:  

Les liens

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 35 00