Enquête Devenir Docteur·e·s UNIL

Introduction | Enquêtes | Tableau synthétique 2007-2017
 

Introduction

L'UNIL a pour objectif de mieux connaître l'avenir de ses docteur·es afin d'assurer la qualité de la formation doctorale et de mettre en évidence l'éventail des parcours professionnels possibles. Dans ce but, le Campus Graduate a mis en place des enquêtes annuelles auprès des docteur·es de l'UNIL.

Les objectifs de l’enquête annuelle s’articulent autour de deux axes de réflexions et d’actions du Graduate Campus: 

  1. La qualité de la formation des docteur·es pendant leur thèse en termes de préparation à leurs carrières professionnelles à venir ;
  2. La sensibilisation (des jeunes chercheur·es et des superviseur·es) à la diversité des options de carrière après le doctorat ainsi que la valorisation du doctorat auprès des employeur·es.

Ces enjeux font l'objet d'une attention particulière par les instutions académiques au niveau suisse, européen et international, dont fait partie le Graduate Campus.

L’enquête annuelle contribue ainsi à la mission du Graduate Campus d’accompagner et de soutenir les chercheur·es de niveau doctoral et postdoctoral dans leur développement professionnel, et de soutenir l’Université dans ses démarches de sensibilisation, à l’interne et à l’externe, quant au potentiel professionnel des membres de la relève formées en son sein.

L’enquête annuelle se situe ainsi à la base de la réponse du Graduate Campus aux points 2.1.2 et 4.1.1 du plan d’intention 2021-2026 de la Direction de l’UNIL.

Enquêtes

2019+3

L'enquête annuelle 2019+3 est lancée !

Nous sommes impatients de recevoir vos réponses. Si vous avez soutenu votre doctorat à l'UNIL en 2019, veuillez vérifier votre courriel pour plus de détails. Si vous souhaitez participer mais n'avez pas reçu d'email, veuillez nous contacter.

2018+3

Le Graduate Campus a lancé en novembre 2021, avec le soutien de FORS, la première Enquête annuelle sur le devenir professionnel des docteur·es UNIL trois ans après la thèse. 

Ce rapport présente une analyse descriptive des résultats de l’enquête 2018+3. Il brosse un portrait de la cohorte 2018 des docteur·es UNIL trois ans après l’obtention de leur titre, sous l’angle de leur situation professionnelle actuelle, de la pertinence du doctorat dans leur activité professionnelle et de leurs attentes et satisfaction à l’égard de leur vie professionnelle après le doctorat.

Ce rapport suggère également des pistes de réflexion pour des actions à entreprendre à l’avenir, par le Graduate Campus et en collaboration avec d’autres unités de l’UNIL, en lien avec le plan d’intentions UNIL 2021-2026.

Chiffres clés du rapport

Sur les 290 docteur·es ayant soutenu leur doctorat en 2018 (PhD, MD-PhD ou MD) dans l’une des sept facultés de l’UNIL, 255 ont pu être contactées et 103 ont participé à l’enquête. Le taux de participation s’élève ainsi à 40%.

L’échantillon des participant·es est constitué de 46% de femmes et de 56% d’hommes. Près de la moitié (48%) des participant·es ont obtenu leur doctorat en FBM, 15% en SSP, 15% en GSE, 10% en HEC, 8% en Lettres, 5% en FDCA et 1% en FTSR.

  • Un taux de chômage similaire à la situation en Suisse : Au moment de l’enquête, 92% des participant·es exerçaient une activité rémunérée, tandis que 3% des participant·es ont répondu être inscrites au chômage. 
  • Une diversité des secteurs d’emploi : Le secteur public et celui de l’enseignement supérieur emploient chacun environ un tiers des participant·es actives professionnellement (34% et respectivement 32%), le secteur privé un peu moins (27%) et le secteur privé non-lucratif 7%. 
  • La voie académique : Près de 60% des personnes actives professionnellement poursuivent (entièrement ou en parallèle avec d’autres activités) une carrière académique. 
  • Les CDD dans les postes académiques : Près de trois-quarts (73%) des personnes employées dans le secteur de l’enseignement supérieur sont engagées sur la base d’un CDD.
  • Satisfait·es de leur poste81% des participant·es actives professionnellement sont pleinement satisfaites ou plutôt satisfaites de leur poste actuel.
  • Ancré·es régionalement : Près de trois-quart (74%) des participant·es actives professionnellement travaillent en Suisse et 15% travaillent en Europe.
  • Poursuivant dans le même domaine : Près de la moitié (47%) des participant·es actives professionnellement affirme travailler dans le même domaine que celui dans lequel iels ont obtenu leur doctorat, et 39% dans un domaine similaire ou plus large.
  • L’importance des compétences transversales: 64% des participant·es disent profiter des compétences transversales acquises durant leur doctorat.

Perspectives

Sensibilisation et valorisation (Plan d’intention 2.1.2)

Le fort ancrage régional des participant·es montre l’importance du tissu économique régional dans l’insertion professionnelle des docteur·es. Cela rappelle également l’importance de développer des initiatives visant à valoriser ces compétences auprès des employeur·es de la région afin de faciliter les efforts des docteur·es lors de transitions professionnelles vers d’autres secteur d’emploi que le secteur académique.

Préparation à la carrière (Plan d’intention 4.1.1)

La mobilisation importante des compétences transversales dans l’emploi actuel, y compris comparativement aux compétences théoriques et techniques, montrent l’importance d’une formation doctorale qui prenne en compte et encourage le développement de ce type de compétences.

Développement de l’enquête annuelle Docteur·es UNIL + 3

Cette première enquête annuelle permet de dégager différents axes de réflexions et actions pour les prochaines éditions de l’enquête. Elle a notamment permis de recueillir de nouveaux contacts de docteur·es intéressées à participer aux initiatives du Graduate Campus (webinaires et/ou portraits de docteur·es présentés sur notre site).

Enfin, à moyen et plus long terme, l’enquête annuelle permettra de nourrir les réflexions afin de développer des initiatives visant à sensibiliser et informer les différents publics concernés (jeunes chercheur·es, superviseur·es et employeur·es).

Le résumé exécutif est disponible ci-dessous. Pour recevoir le rapport complet, veuillez vous adresser au Graduate Campus.

2007-2017

Entre janvier 2018 et septembre 2019, le Graduate Campus de l’Université de Lausanne a mené une recherche auprès des 2448 personnes titulaires d’un doctorat depuis 2007 jusqu'à 2017. Une première phase d’enquête au travers des réseaux sociaux et des moteurs de recherche a permis de retrouver les coordonnées de 1265 personnes. Parmi ces dernières, 459 ont pu être jointes et sondées.

De manière générale, il ressort une grande diversité de trajectoires de carrières, avec des différences entre facultés d’origine. La majorité des personnes interrogées ont témoigné que la thèse avait été globalement une bonne expérience, un défi personnel rempli, et au plus long terme une distinction qui avait eu un effet sensible sur la carrière. S’ils pouvaient revenir en arrière, ces personnes affirment vouloir refaire le même choix.

Le tableau dynamique ci-dessous synthétise les résultats sous différents angles d’analyse, des informations générales récoltées dans la première phase de l'enquête. 

Le rapport complet est disponible ici.

Tableau synthétique 2007-2017

Suivez nous:  
Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 29
Fax +41 21 692 20 15